Pour mettre du piment à votre carrière ou pour explorer de nouveaux horizons, exercer la profession de commercial en Israël peut s’avérer très enrichissant. Jouissant d’une croissance économique florissante et d’un marché du travail en pleine expansion, Israël est la destination parfaite pour s’établir en tant que commercial.

Les démarches pour réaliser ce projet peuvent paraître compliquées, pourtant sachez qu’elles ne sont pas si inaccessibles que cela. Au sein de cet article, vous serez informé de la marche à suivre pour travailler en tant que commercial en Israël. Ainsi après la lecture de cet article, il ne vous restera plus qu’à réaliser les démarches citées, puis apprendre quelques mots d’hébreux pour faire prospérer votre activité commerciale en Israël.

Les missions et le rôle du commercial

Le commercial ou aussi appelé VRP est chargé de proposer des produits adaptés au besoin de la clientèle. Au cours d’une journée, il est donc amené à rencontrer de nombreux clients de l’entreprise. Le commercial doit à la fois analyser la problématique du client, mais surtout répondre à leurs besoins en termes de type de produits, de services et de prix.

Une autre mission du commercial est de prospecter. Pour faire simple, il doit rencontrer d’éventuels futurs clients afin de leur présenter ses produits. Par conséquent, il est donc indispensable pour le commercial de bien connaître le produit qu’il promeut. Par ailleurs, s’il le souhaite, le commercial peut travailler simultanément pour diverses sociétés.

Le commercial doit faire preuve de polyvalence, de bienveillance et de patience. Il doit évidemment apprécier le contact avec les autres et aimer communiquer. Cette profession est plutôt exigeante puisqu’elle requiert une grande mobilité et surtout une disponibilité sans faille.

Les formations pour devenir commercial en Israël

Contrairement à d’autres professions, le métier de commercial ne nécessite pas de passer des équivalences. Le diplôme que vous aurez obtenu en France sera suffisant pour commencer à exercer en tant que commercial en Israël.

Le salaire du commercial en Israël

En moyenne, le salaire mensuel d’un commercial exerçant en Israël est d’environs 8’204 ₪, soit 2’100 euros.

Les débouchés

Israël est un pays qui attire de plus en plus de personnes en quête de reconversion professionnelle, de par son taux de chômage très bas. D’ailleurs, en juillet 2019, Israël a enregistré un taux de chômage significativement bas de 3,7%. En prime, la croissance du pays est florissante, que demander mieux ! De nos jours, Israël peut se vanter d’abriter plus de 6 000 start-up sur l’ensemble de son territoire.

Sachez qu’en Israël, le secteur commercial est l’un des secteurs qui recrute le plus. Au vu du nombre d’offres d’emploi, aucune difficulté ne devrait être rencontrée pour exercer en tant que commercial en Israël.

Comment devenir commercial en Israël et comment s’inscrire en auto-entrepreneur ?

Si vous désirez entreprendre une activité commerciale en Israël en tant qu’indépendant, il vous faudra obligatoirement vous déclarer sous un statut d’auto-entrepreneur israélien.

Pour débuter une activité à petite échelle, l’idéal reste de se diriger vers le régime ossek patour, l’équivalent du statut d’auto-entrepreneur en France. En d’autres termes, l’ossek patour est un statut juridique qui vous permettra de créer une entreprise individuelle en Israël. Sous le régime d’ossek partour, vous serez exempté de payer de la TVA sur le chiffre d’affaires engendré par votre activité. Néanmoins, pour bénéficier de ce régime, les recettes réalisées par votre micro-entreprise ne doivent pas dépasser le plafond défini par la loi qui est: 100’491 NIS soit 25’400 euros. Au-delà de cette somme, vous évoluerez du statut ossek patour à celui de ossek mourché, et vous serez donc soumis à la TVA.

Contrairement à d’autres statuts fiscaux, le régime ossek patour ne nécessite pas d’inscriptions juridiques. En effet, pour bénéficier du statut ossek patour, il vous suffira uniquement d’ouvrir un dossier fiscal. D’ailleurs le numéro de ossek qui vous sera attribué sera votre propre numéro d’identité. Pour procéder à l’ouverture de votre dossier fiscal, il vous faudra vous munir de quelques documents.

Entre autres, vous devrez fournir un contrat ou un bail de location, afin de procéder à la domiciliation de votre entreprise individuelle. Toutefois, sachez que le siège social de votre entreprise individuelle peut être domicilié à votre propre adresse de résidence. La deuxième et dernière chose dont vous aurez besoin, est une copie de votre carte d’identité. Une fois ces deux documents réunis, vous êtes désormais paré pour ouvrir votre dossier fiscal et devenir commercial en Israël !